FALL IN LINE TOUR PART II (EUROPE DE L'EST)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

FALL IN LINE TOUR PART II (EUROPE DE L'EST)

Message  Isaac le Jeu 19 Fév - 13:48

Hello les poulets, donc j'ai dû envoyer 50 mails en deux jours, ça devrait mordre ha ha.

Ce qui est cool c'est que j'ai chopé un contact en la personne de Sorin, qui nous cale les dates en Roumanie (6 précisément).

J'ai demandé des conditions minimum:

- 50 euros garantis
- Logement
- Diner et Petit Dej


Pour l'heure voici ce que donnerait le planning, que je bouge en fonction des avancées:

Samedi 1er Août: ALLEMAGNE
Dimanche 2 Août: ALLEMAGNE
Lundi 3 Août: REP TCHEQUE
Mardi 4 Août: REP TCHEQUE
Mercredi 5 Août: SLOVAQUIE [BIENTOT CALE]
Jeudi 6 Août: ROUMANIE: Satu Mare [CALE]
Vendredi 7 Août: ROUMANIE: Ploiesti (dodo à Bucarest après le show)
Samedi 8 Août: ROUMANIE: Vama Veche
Dimanche 9 Août: ROUMANIE: Bucarest [CALE]
Lundi 10 Août: ROUMANIE: Cluj [CALE]
Mardi 11 Août: ROUMANIE: Timisoara
Mercredi 12 Août: HONGRIE/SERBIE
Jeudi 13 Août: AUTRICHE/CROATIE
Vendredi 14 Août: ITALIE/SUISSE
Samedi 15 Août: FRANCE

_________________
"Oeil pour oeil et le monde finira aveugle." (Gandhi)

"Combien se prennent là-haut pour de grands rois
qui seront ici comme porcs dans l'ordure,
laissant de soi un horrible mépris" (Inferno Chant IX)
avatar
Isaac
Grand Schtroumpf
Grand Schtroumpf

Messages : 621
Date d'inscription : 30/11/2010
Age : 26
Localisation : Poitiers

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: FALL IN LINE TOUR PART II (EUROPE DE L'EST)

Message  Etienne le Dim 22 Mar - 16:59

Du coup, quid du planning avec Comrade Booking ? Ce topic ne pourrait-il pas, très cher Régis, être un moyen de nous tenir au courant de l'évolution de l'affaire ? Une première date avec Carnifex apparemment, what else ?
avatar
Etienne
MASTER TETRIS

Messages : 434
Date d'inscription : 30/11/2010
Age : 29

Voir le profil de l'utilisateur http://tamerectatante.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: FALL IN LINE TOUR PART II (EUROPE DE L'EST)

Message  Isaac le Dim 24 Mai - 2:12

01.08 - Paris, France - TBA
02.08 - Italy (north) / Slovenia - FREE
03.08 - Sarajevo, Bosnia @ Kaktus.
04.08 - Subotica, Serbia @ Clash Club.
05.08 - Belgrade, Serbia - TBA
06.08 - Bucarest, Romania
07.08 - Brasov, Romania
08.08 - Hungary/Czech - FREE
09.08 - Czech - FREE
10.08 - Germany - FREE
11.08 - Germany - FREE
12.08 - Belgium - FREE
13.08 - France - FREE

_________________
"Oeil pour oeil et le monde finira aveugle." (Gandhi)

"Combien se prennent là-haut pour de grands rois
qui seront ici comme porcs dans l'ordure,
laissant de soi un horrible mépris" (Inferno Chant IX)
avatar
Isaac
Grand Schtroumpf
Grand Schtroumpf

Messages : 621
Date d'inscription : 30/11/2010
Age : 26
Localisation : Poitiers

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: FALL IN LINE TOUR PART II (EUROPE DE L'EST)

Message  Pingu le Mer 27 Mai - 16:28

Hop, faudra surement imprimer tout ça et le consulter régulièrement pour l'avoir en tête ...

RESIDENCES :

ITALIE :

http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/conseils-aux-voyageurs/conseils-par-pays/italie-12266/

SECU :
Les vols à la tire sont fréquents dans les grandes agglomérations. Il convient donc d’être particulièrement vigilant dans les quartiers touristiques, sites historiques ou transports en commun (trains-couchette ou autobus urbains notamment).
Les aires de stationnement et les routes à proximité du littoral sont des zones particulièrement exposées. Les propriétaires de camping-cars doivent y être tout spécialement vigilants.
Les délinquants peuvent être à pied ou plus fréquemment en vélomoteur.
Des cas d’escroqueries au pneu crevé ont été signalés aux abords des grandes villes : une personne signale au conducteur une crevaison (parfois intentionnellement provoquée) et lui propose son aide pour changer le pneu, pendant qu’un tiers vole discrètement les effets personnels à l’intérieur du véhicule en stationnement.
Les précautions à prendre :
Fermer les portières et les vitres de son véhicule, même lorsque l’on circule en ville ; ne rien laisser de visible dans un véhicule en stationnement ; pour les voitures en général et les camping-cars en particulier, privilégier les espaces gardés, pour les stationnements temporaires ou de longue durée.
Rester prudent si une panne ou une crevaison vous est signalée.
Ne pas porter sur soi de fortes sommes en liquide ; circuler si possible avec des photocopies des documents d’identité ; à la plage, privilégier (même s’ils sont payants) les "lidos", qui permettent d’éviter les plages "libres", non surveillées (plage comme baignade).
En cas de vol de papiers et préalablement à toute démarche auprès des autorités consulaires, il est nécessaire d’effectuer une déclaration auprès des Carabiniers.
Par ailleurs, certaines manifestations peuvent impliquer des groupes violents. Il est conseillé par conséquent aux ressortissants français de se tenir éloignés des cortèges.
ROUTE :
Le réseau routier est bon dans son ensemble. Cependant, l’étroitesse des voies et les méandres sur certaines autoroutes (Salerne-Reggio de Calabre) peuvent les rendre dangereuses en cas de vitesse excessive. Les routes secondaires dont l’entretien n’est pas parfaitement assuré, peuvent réserver des surprises.
Pour tous les véhicules automobiles : obligation de circulation en feux de croisement de nuit comme de jour sur les autoroutes et voies rapides.
Les ceintures de sécurité et les sièges pour enfants sont obligatoires.
Sur les ronds-points, faire preuve d’une grande vigilance, les véhicules venant de la droite se considérant prioritaires, malgré la nouvelle réglementation.
Pour les automobilistes, l’utilisation d’un téléphone mobile n’est autorisée que s’il est équipé d’un dispositif "mains libres".
Les services chargés du contrôle routier sont autorisés à utiliser des appareils de détection des excès de vitesse ou de dépassements interdits (radars, photographies, vidéos), à condition que des panneaux de signalement en avertissent au préalable les usagers.
Le taux maximum d’alcoolémie autorisé est de 0,5g d’alcool par litre de sang.
Les limitations de vitesse sont semblables à celles en vigueur en France : 130 Km/h sur autoroute (110 Km/h en cas de pluie), 90 Km/h sur route et 50 Km/h en agglomération.
Le port d’une veste réfléchissante est obligatoire sur le réseau lors de réparations.
La « carte verte » (assurance internationale) est obligatoire.
L’impossibilité de payer une amende en cas d’infraction peut entraîner le retrait immédiat du permis de conduire.
Restrictions et conditions particulières de circulation
Il faut pour circuler dans la plupart des centres historiques toujours vérifier s’il existe une Zone à Trafic Limité (ZTL), souvent autorisée aux riverains, mais interdite aux véhicules extérieurs, sous peine d’amendes parfois élevées. Ces restrictions s’appliquent fréquemment aussi aux véhicules de location. Pensez à poser la question aux loueurs.
Des restrictions pour lutter contre des pics de pollution peuvent également être appliquées.


SERBIE :
http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/conseils-aux-voyageurs/conseils-par-pays/serbie-12305/

SECU : La Serbie et la ville de Belgrade en particulier connaissent en règle générale un niveau de sécurité convenable. Toutefois, des actes de violence sont à déplorer en marge de manifestations sportives, particulièrement les matchs de football. Dans ce contexte, il est vivement conseillé aux voyageurs qui souhaitent assister ou participer à des rencontres sportives de se joindre à des déplacements organisés en groupe et avec la garantie d’un accompagnement sur place par des responsables des fédérations sportives serbes.
Plus généralement, les Français qui souhaitent se rendre dans ce pays devront éviter les rassemblements à caractère politique et les manifestations susceptibles de dégénérer en actes violents, y compris à l’encontre de ressortissants étrangers. On soulignera le risque présenté par les groupuscules ouvertement homophobes qui n’hésitent pas à manifester violemment en marge de rassemblements tels que la Marche des fiertés homosexuelles.
Le risque d’un vol de voiture est réel en Serbie et la recherche d’un parc de stationnement sécurisé est donc recommandée spécialement pour les véhicules neufs et de valeur. De même, il est déconseillé de laisser des documents d’identité et des objets de valeur dans son véhicule. Les vols à la tire ont tendance à se multiplier, notamment lors des grands festivals qui attirent de nombreux touristes étrangers : Exit, Guca. Il est vivement recommandé d’apporter avec soi des photocopies de ses papiers d’identité qui facilitent les démarches en cas de perte ou de vol.
Mines antipersonnel
Pas de contre-indication majeure. En Serbie du sud, même si les anciennes zones de combat des municipalités de Preševo, Bujanovac et Kuršumlija viennent d’être déminées, une certaine prudence reste de mise, et il est recommandé de ne pas quitter les routes principales. A noter également la présence de bombes et sous-munitions non-explosées, restes des bombardements de 1999, dans quelques points très localisés, pour l’essentiel en Sud-Serbie.

ROUTE :
Permis de conduire
Le permis de conduire national français est reconnu. En revanche, il est impératif de vous assurer que votre carte verte couvre la Serbie et, à défaut, de souscrire un avenant spécifique.
Infrastructure routière
Le réseau autoroutier (entre la frontière croato-serbe et Niš et entre Belgrade et la frontière hongroise) est de bonne qualité. Les péages peuvent être réglés en dinars serbes ou en euros ou par carte bancaire. Le réseau routier est souvent médiocre hors des principaux axes. La plus grande prudence est recommandée sur les routes. Les conditions de circulation peuvent être dangereuses, notamment la nuit et en hiver.
Les tronçons d’autoroute en travaux doivent faire l’objet d’une prudence particulière. Il n’est pas rare que des automobilistes arrivant en sens inverse doublent face à vous, s’attendant à ce que vous rouliez sur la voie d’arrêt d’urgence, sur laquelle il faut donc être prêt à se rabattre à tout moment.
Les contrôles de vitesse sont fréquents. En cas de contravention, vous serez verbalisé et invité à régler l’amende dans un délai de 8 jours. L’agent verbalisateur n’est pas autorisé à encaisser de l’argent.
Tout incident pourra être signalé à la section consulaire de l’Ambassade de France à Belgrade. En cas d’accident, appeler le poste de police le plus proche afin de faire établir un constat. L’assurance au tiers est obligatoire mais les litiges avec les compagnies d’assurance locales sont fréquents. Il est recommandé de souscrire un contrat d’assistance spécifique (passagers, véhicule, assistance juridique). Enfin il est utile de vérifier que son assurance couvre le vol et que sa couverture s’étend à la Serbie.
Taxis
Belgrade compte de très nombreux taxis, plutôt bon marché, mais seuls ceux qui sont affiliés à une compagnie offrent des garanties. Se méfier, notamment à l’aéroport, des taxis "libres", qui pratiquent des tarifs exorbitants (dans le doute, il est préférable de négocier ou se faire préciser le tarif avant le départ). Pour les voyageurs arrivant à l’aéroport de Belgrade, il est recommandé de payer le taxi dans la salle des bagages (le tarif pour rejoindre le centre ville est d’environ 15 euros).
Les compagnies les plus présentes sont :
Beotaxi - Tél. 19700
Beogradski Taxi - Tél. 19801
Pink Taxi - Tél. 19803
Lux Taxi - Tél. 3033123
Žuti Taxi - Tél. 19802

AUTRE : La parité du dinar serbe par rapport à l’euro s’établissait à 112,36 dinars pour 1 euro le 14 octobre 2013 (taux de chancellerie). Le dinar serbe est la monnaie légale, seule acceptée en paiement des transactions commerciales. Le change s’effectue facilement dans les nombreux bureaux de change (en serbe : menjačnica). Les cartes Visa et Eurocard et Mastercard sont acceptées dans un nombre croissant d’établissements à Belgrade. De nombreux distributeurs automatiques sont disponibles dans les principales villes du pays (commission relativement importante à prévoir).

ROUMANIE :

SECU :
Criminalité
Bien que la criminalité de droit commun reste faible, quelques cas d’agressions dans les rues, la nuit, ont été signalés à Bucarest et à Iasi. La prostitution est interdite en Roumanie. Toute interpellation des clients dans ce cadre peut être lourde de conséquences.
Par ailleurs, il est conseillé :
De faire attention aux risques de vols (les pickpockets opèrent dans les lieux publics, restaurants, transports en commun, et parfois dans les lieux de culte).
De ne pas changer d’argent dans la rue.
D’éviter certains quartiers de Bucarest (se méfier aux abords de la Gare du Nord).
De circuler avec des photocopies des papiers d’identité et de laisser les originaux, autant que faire se peut, dans les coffres des hôtels ou tout autre lieu sûr.
De se méfier des personnes qui prétendent être des policiers en civil et qui déclarent vouloir contrôler, dans le cadre de la réglementation des changes, les devises que les touristes possèdent.
De tenir son sac devant soi et d’éviter les sacs à dos ou en bandoulière, plus exposés.
Risques liés aux animaux :
Les montagnes roumaines abritent une population importante d’ours (estimation 6000). Régulièrement, des touristes sont blessés, parfois même mortellement. La plus grande prudence est donc recommandée : il convient d’éviter les cris et les mouvements brusques, de ne pas tenter de s’approcher de l’animal ni de chercher à le nourrir et de lui laisser suffisamment d’espace pour s’enfuir. Si une habitation ou un véhicule se trouvent à proximité, y entrer avec précaution.
Bucarest et la plupart des villes de Roumanie ont la particularité d’abriter un nombre important de chiens errants dont le comportement peut parfois être agressif. En cas de morsure :
il est préférable de se faire prescrire des injections de sérum antirabique si la vaccination n’est pas à jour ;
à Bucarest, appeler l’hôpital des maladies infectieuses (281, Boulevard Mihai Bravu, cf. « Contacts utiles »).

ROUTE :

Réseau d’état inégal mais en nette amélioration. Il existe deux autoroutes : Bucarest-Pitesti et Bucarest-Constanta et plusieurs tronçons sont en cours de réalisation (Bucarest-Ploiesti, Oradea-Cluj…).Les routes du sud (Olténie) et du Nord (Moldavie) sont souvent encombrées de charrettes à cheval non éclairées, de cyclistes au comportement imprévisible ainsi que de véhicules à moteur à l’éclairage déficient. Il est donc recommandé dans la mesure du possible de ne pas rouler la nuit sur le réseau secondaire, où le code de la route est peu respecté et la signalisation rudimentaire.
La vitesse est limitée à 50 km/h en agglomération et 80 km/h sur les routes. La police routière effectue de nombreux contrôles radars ; le permis de conduire peut également être retenu, en complément de l’amende. Dans l’hypothèse d’un taux d’alcoolémie positif, et quel que soit le taux, le permis de conduire est immédiatement confisqué. En cas de retrait de permis, informer immédiatement l’ambassade.
Se munir d’un permis international et veiller aux conditions de validité de son assurance.
Dans le cadre d’un séjour de plus de 90 jours, la législation roumaine prévoit l’échange du permis de conduire national contre un permis de conduire roumain. Une convention bilatérale existe entre la France et la Roumanie : cet échange se fait sans nouvel examen du permis de conduire.
Par ailleurs, et conformément à la législation relative à la circulation sur les routes publiques, les ressortissants étrangers en, possession de véhicules immatriculés à l’étranger, sont dans l’obligation de faire immatriculer le dit véhicule dans un délai de 90 jours à compter de la date d’entrée sur le territoire roumain.
La rovignette, taxe perçue dans le cadre de l’utilisation des routes publiques concerne tous les véhicules circulant en Roumanie, ceux immatriculés dans un pays tiers comme ceux conduits par des touristes. Le conducteur est dans l’obligation de s’acquitter de cette taxe :
soit à l’entrée sur le territoire roumain pour les véhicules arrivant de l’étranger (postes frontières, administration nationale des routes) ;
soit dans les bureaux de poste ou les stations essence (Mol, Petrom, Rompetrol) ;
pour une durée variable (un jour, une semaine, un mois, six mois ou un an) ;
pour un montant qui varie en fonction de la catégorie du véhicule, de sa masse totale et de la norme en matière de pollution (euro 1, euro 2) ;
en lei ou en euros.
La rovignette doit être conservée à bord du véhicule pendant tout le séjour. A défaut de pouvoir la présenter aux autorités, le conducteur d’un véhicule immatriculé à l’étranger peut se voir infliger une amende à la sortie du territoire roumain, dont le montant varie, en fonction de la catégorie du véhicule, de 300 lei à 7000 lei (environ 90 à 2000€).

SLOVAQUIE :

http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/conseils-aux-voyageurs/conseils-par-pays/slovaquie-12361/

SECU :
Même si la Slovaquie demeure un pays relativement sûr, des vols à la tire dans les transports en commun et les lieux touristiques de la capitale, ainsi qu’aux abords des stations service, ont pu être régulièrement signalés.
Il est recommandé de :
laisser ses documents d’identité au coffre de l’hôtel et se déplacer avec des photocopies ;
répartir son argent et ses cartes de crédit dans différentes poches ;
garer son véhicule de manière à dissuader toute tentative d’effraction ou tout enlèvement par camion à plateau : préférer les parkings gardés et les souterrains dans les grands hôtels.

ROUTE :
Le permis de conduire français est accepté.
Même si la Slovaquie compte peu d’autoroutes, le réseau routier est en bon état dans l’ensemble mais les réseaux secondaires et urbains sont de qualité moyenne (chaussée déformée, nids-de-poule non annoncés, signalisation des travaux parfois insuffisante).
La prudence est recommandée au passage des voies ferrées, la signalisation étant souvent imparfaite.
Le code de la route slovaque est pratiquement identique, en matière de sécurité, au code français (transport des enfants, ceintures de sécurité, priorité à droite et dans les ronds-points, etc.). En revanche, on relève une inversion dans la couleur des panneaux de signalisation : contrairement à la France, en Slovaquie les autoroutes sont indiquées sur des panneaux verts et les routes nationales sur des panneaux bleus.
Il convient de veiller au strict respect du code de la route, notamment les limitations de vitesse, car les contrôles radar sont fréquents. En cas d’excès de vitesse, il sera demandé d’acquitter une amende immédiatement, faute de quoi la police retire le permis de conduire au conducteur en l’attente du paiement de l’amende. Celle-ci peut aller de 20€ à 650€ pour un dépassement de la vitesse autorisée supérieur à 60 km/h. Au-delà, le contrevenant se voit retirer son permis de conduire. Bien que ce ne soit pas précisé, la pratique interdit de se garer à moins de 3 mètres d’un passage pour piétons et il convient de laisser sur le trottoir un espace suffisant (1,50 m) pour la circulation.
Par ailleurs, l’alcool est totalement interdit au volant et les contrôles d’alcoolémie sont nombreux. Les peines encourues sont sévères allant jusqu’à la garde à vue pour un contrôle positif dès constatation d’une concentration supérieure à 0,4 g d’alcool par litre de sang.
Tout véhicule circulant sur les autoroutes ou routes nationales slovaques doit être muni d’une vignette, à placer sur le bord supérieur ou inférieur droit du pare-brise de manière à être visible de l’extérieur. Tout véhicule circulant sans vignette valable sur les tronçons où celle-ci est obligatoire est passible d’une amende dont le montant peut atteindre trois fois son prix annuel. Les vignettes sont vendues aux postes-frontières, dans certaines stations-service et dans les bureaux de poste et peuvent avoir des durées limitées. Pour les poids lourds supérieurs à 3,5t, il est indispensable de s’arrêter à la frontière (guichet ouvert 24/24h) pour munir le véhicule d’un appareil de télépéage ou go-box faute duquel, le conducteur sera passible d’une amende de 700€. Les contrôles des poids lourds sont aussi très fréquents.
Durant toute l’année, il est obligatoire d’avoir ses feux de croisement allumés à toute heure.
Les équipements spéciaux (pneus neige) sont obligatoires entre le 1er novembre et le 1er mai dès que les conditions météorologiques l’imposent et la responsabilité du conducteur sera engagée en cas d’accident si ces équipements faisaient défaut. Par conséquent, il est recommandé de circuler avec ces équipements pendant la période hivernale.
Le port du gilet réfléchissant est obligatoire dès la sortie du véhicule hors d’une zone de parking autorisé. En cas d’accident de la route, prévenir aussitôt la police locale.

KOSOVO :
http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/conseils-aux-voyageurs/conseils-par-pays/kosovo-18411/
SECU :
La situation sécuritaire est stable. Cependant les circonstances politiques au nord du Kosovo impliquent que les voyageurs soient vigilants et évitent toutes provocations.
Risque de tensions
Depuis la déclaration d’indépendance le 17 février 2008, la situation sécuritaire est bonne . C’est le cas dans l’immense majorité du pays, albanophone, où les dangers d’agression sur la voie publique sont faibles et les incivilités limitées. C’est aussi le cas dans les zones de communautés minoritaires, y compris serbes. Les enclaves serbes ne se distinguent en rien du reste du pays.
La région du Nord, politiquement la plus sensible et qui a connu des manifestations épisodiques, demande que l’on prenne, pour s’y rendre, des précautions de bon sens et que l’on s’abstienne d’y courir des risques inutiles (présence lors d’événements festifs, commémorations, prévision de troubles à l’ordre public) Avant de s’y rendre, un contact avec l’ambassade peut permettre de prendre un conseil et d’avoir de la situation une vision actualisée.
Présence de mines
Le risque lié à la présence de mines et d’engins non explosés disséminés reste cependant réel. La plus grande prudence est donc nécessaire hors des zones de passage et de peuplement, surtout dans les zones montagneuses.
Concernant les engins non explosés, les lieux à risque sont ceux des zones bombardées en 1999 : postes frontières, casernes, dépôts militaires. Pour les mines anti-personnel, les zones concernées sont concentrées aux frontières internationales. En tout état de cause, si les axes principaux et secondaires sont déminés, il ne faut pas s’écarter des sentiers balisés, en particulier dans les zones de Dragash, de Gjakova et de Peja/Pec. Bien que la plupart des champs de mines répertoriés et des zones d’impact de bombes à sous-munitions aient été nettoyés, la présence de mines au Kosovo demeure un problème sérieux. La pose de mines n’ayant pas toujours été consignée dans des documents, il est impossible de savoir si toutes les mines ont été localisées et enlevées. Des champs de mines sont régulièrement découverts. Empruntez de ce fait exclusivement les routes et les chemins les plus fréquentés et informez-vous auprès des autorités locales (Tél 049 / 157070 - ksf.eodc@gmail.com) et/ou de la population.

Pour transiter ou séjourner au Kosovo, les ressortissants français doivent disposer d’un passeport biométrique en cours de validité suffisante pour la durée du séjour. La CNI même sécurisée, ne sera pas acceptée en raison des risques de falsification. Les mineurs non accompagnés doivent être en possession (en plus du passeport) d’une autorisation parentale légalisée par une administration française.
La carte internationale d’assurance automobile (carte verte) n’est pas valable au Kosovo. Il est nécessaire de souscrire une assurance complémentaire à la frontière pour entrer sur le territoire.
La monnaie légale au Kosovo est l’euro.
Les cartes Visa, Eurocard et Mastercard sont acceptées dans un certain nombre d’établissements à Pristina. II est cependant préférable de se munir d’une provision d’argent liquide suffisante en euros.
Des distributeurs automatiques sont disponibles dans les principales villes du pays (commission relativement importante à prévoir).

ROUTE :
Il est très vivement déconseillé de quitter les routes principales et secondaires, qui sont en général des routes à deux fois une voie . Une autoroute reliant Pristina à la frontière Albanaise (Vërmice) a été inaugurée en 2011.En raison du mauvais état général des routes, de leur étroitesse, des risques d’éboulement et de l’importance du trafic, en particulier de poids lourds, une grande prudence est recommandée. Les véhicules à vitesse réduite (tracteurs, charrettes, motoculteurs), également nombreux, sont susceptibles d’engendrer des dépassements dangereux sur des routes très sinueuses. La nuit, l’absence d’éclairage et de marquage au sol, les mauvaises conditions météorologiques fréquentes, l’imprudence des conducteurs augmentent les risques dans des proportions élevées. Enfin, les chutes importantes de neige, fréquentes en hiver dans les zones de montagne, rendent la circulation très difficile.
S’agissant des véhicules, le Kosovo n’est pas le pays le plus dangereux pour les vols, mais la recherche d’un parc de stationnement sécurisé est recommandée, spécialement pour les véhicules neufs et de valeur. De même, il est déconseillé de laisser des documents d’identité et des objets de valeur dans son véhicule. Les autres types de vol ne sont pas très fréquents, mais il convient de ne pas afficher de manière trop ostentatoire des objets de valeur. II est toutefois vivement recommandé d’apporter avec soi des photocopies de ses papiers d’identité certifiées conformes qui facilitent les démarches en cas de perte ou de vol.
Tout incident pourra être signalé à l’Ambassade de France à Pristina. Le permis de conduire français est reconnu. En cas d’accident, appeler la police afin de faire établir un constat (92 depuis une ligne fixe, 112 depuis un portable). En cas d’infraction au code de la route demander un reçu.
L’assurance au tiers est obligatoire mais les litiges avec les compagnies d’assurance locales sont fréquents. II est recommandé de souscrire un contrat d’assistance spécifique (passagers, véhicule, assistance juridique). Enfin, il est utile de vérifier que son assurance couvre le vol et que sa couverture s’étend au Kosovo, ce qui est très rarement le cas pour les assurances occidentales.


CZECH :

SECU :
Comme dans de nombreux pays européens à vocation touristique, on constate une recrudescence de la criminalité de droit commun (essentiellement vols à la tire), qui se concentre à Prague sur les sites les plus fréquentés par les touristes et sur les lignes de transport en commun, tramways et métros.
Il est vivement recommandé de laisser ses papiers d’identité dans le coffre de l’hôtel (avoir sur soi des photocopies) et de répartir cartes de crédits et argent liquide dans différentes poches. Une vigilance accrue est de mise dans les lieux publics tels que le métro et les sites touristiques.
Sur les sites et circuits touristiques de Prague, la pratique de facturation abusive de la part de certains chauffeurs de taxi est fréquemment constatée. Il est recommandé de s’enquérir des tarifs habituels du prix au km et de réclamer un reçu au chauffeur. (Privilégier des compagnies de taxis utilisant le compteur telles « AAA » ou « Profitaxi »).
Les voyageurs doivent absolument s’abstenir de recourir à la pratique du change de devises "à la sauvette". Cette pratique est non seulement illégale, mais ne présente également aucun intérêt (la monnaie est convertible dans les banques ainsi que dans les bureaux de change et le paiement par carte bancaire est très répandu).
Afin d’éviter les vols, il est conseillé de garer son véhicule dans la journée dans un parc surveillé et la nuit dans un parking gardé.
Un poste de police est spécialisé dans l’accueil des victimes de nationalité étrangère. Il est situé près de la station de métro "Mustek" (au centre de la zone touristique de Prague), à l’adresse suivante :
9, place Jungmannovo, 11001 PRAGUE 1 (cf. "Contact utiles")
Fax : 974 851 758
Des interprètes y sont disponibles en principe 24h/24h. Tout Français victime d’une infraction en République tchèque, peut contacter ou se rendre à ce commissariat. Il est possible d’y déposer plainte, d’y recevoir une attestation pour son assurance, de téléphoner aux services bancaires pour faire opposition à l’utilisation d’une carte de crédit, etc.

ROUTE :
Le code de la route tchèque est pratiquement identique, en matière de sécurité, au code français (transport des enfants, ceintures de sécurité, priorité dans les rond-points, etc).
Durant toute l’année, il est obligatoire d’avoir les phares allumés en plein jour.
Les routes secondaires et passages à niveau sont parfois dangereux, la signalisation parfois défectueuse et le parc automobile hétérogène.
Les contrôles radar sont fréquents et les alcootests sont nombreux.
Les assurances au tiers et responsabilité civile sont obligatoires.
La vignette autoroute, disponible aux postes frontières, dans les stations-services et les bureaux de poste, est obligatoire et doit être apposée sur le pare-brise.

ALLEMAGNE :

SECU :
Une importante épidémie de rougeole a lieu en Allemagne, notamment à Berlin. Il s’agit d’une maladie possiblement grave, et très contagieuse. La vérification du statut vaccinal contre la rougeole par un médecin, et si besoin sa mise à jour, sont recommandées.
Pour plus d’informations sur la rougeole, vous êtes invité à consulter le site du Ministère de la Santé.
On constate un développement de la petite délinquance (vols à la tire) dans les zones touristiques et dans les grandes villes.
Des agressions racistes sont régulièrement signalées, plus particulièrement dans les nouveaux Bundesländer (ex-RDA).

rOUTE :

Le permis de conduire français est accepté.
L’état fréquemment défectueux de la chaussée est à l’origine de nombreux chantiers sur les axes principaux. Des informations très utiles en temps réel sur l’état du réseau autoroutier (ralentissements, accidents, travaux, itinéraires de délestage) sont données régulièrement sur les radios locales et sur le site du ministère allemand des transports.
En théorie, et sauf indication contraire, la vitesse n’est pas limitée sur les autoroutes allemandes. Toutefois, de plus en plus de portions limitées à 80 ou à 100 km/h succèdent soudainement à des portions non limitées, entraînant souvent des carambolages à la suite de freinages brutaux des conducteurs allemands soucieux d’un strict respect de la réglementation. Cette conduite "en accordéon" peut surprendre un conducteur français habitué à une vitesse plus régulée. Il est donc recommandé en règle générale de ne pas dépasser 130 km/h sur les portions non limitées.
Hors autoroute, les vitesses maximales autorisées sont les suivantes :
en agglomération : 30 à 50 km/h
hors agglomération : 70 à 100 km/h
L’assurance des véhicules est obligatoire. En cas d’accident, prévenir la police, quels que soient les dommages, afin qu’un constat soit établi. Il est recommandé de se munir de la carte verte justificative.
Depuis le 1er février 2001, l’usage d’un téléphone mobile par le conducteur d’une automobile est interdit, sauf si le véhicule est à l’arrêt, moteur éteint, ou si le véhicule est équipé d’un dispositif "mains libres".
En cas d’accident entre deux véhicules sur la voie publique, il est fortement recommandé aux conducteurs, après avoir signalé l’accident par la pose du triangle réglementaire, de rester sur les lieux de l’accident et de ne pas déplacer les véhicules. En effet, pour limiter les conflits éventuels entre les parties concernées ou leurs assureurs respectifs, la police allemande a coutume de se déplacer sur les lieux d’un accident : les parties concernées et les témoins éventuels sont interrogés sur place, les circonstances exactes de l’accident sont dûment consignées par cette autorité qui est compétente pour déterminer les responsabilités de chaque conducteur.
Etablir un constat à l’amiable peut être interprété dans ce pays comme un délit de fuite passible d’une amende pouvant atteindre plus de 1.000€, assortie du retrait immédiat du permis de conduire.
avatar
Pingu
MASTER AWKWARD

Messages : 140
Date d'inscription : 30/11/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: FALL IN LINE TOUR PART II (EUROPE DE L'EST)

Message  Etienne le Mer 24 Juin - 15:32

MàJ du 15/06

01.08 - Chemnitz, DE @ Subway to Peter
02.08 - Subotica, SER @Clash Club
03.08 - Sarajevo, BA @ Kaktus.
04.08 - Belgrade, SER @ Inex Film
05.08 - Prizren, KOS @ Lumbardhi
06.08 - Bucharest, RO @ Quetion Mark
07.08 - Brasov, RO @ Private show
08.08 - Stropkov, SLO @ F-Pub
09.08 - Prague, CZ @ Klinika
10.08 - Munster, DE @ Sputnik Caffe.
11.08 - TBA
12.08 - TBA
avatar
Etienne
MASTER TETRIS

Messages : 434
Date d'inscription : 30/11/2010
Age : 29

Voir le profil de l'utilisateur http://tamerectatante.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: FALL IN LINE TOUR PART II (EUROPE DE L'EST)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum