8. Le Vacarme de la ville, le silence des regards

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

8. Le Vacarme de la ville, le silence des regards

Message  Etienne le Lun 15 Aoû - 22:01

c/c du message Facebook :

Ok boys, encore un début de compo by ze Etienne : niou aout. Ce qui fait en tout trois projets à bosser d'ici à la rentrée, pour dès qu'on pourra se voir.

Quelques commentaires :

Sur la première partie, je vois une ligne de chant de Quentin, d'abord en clair, avec ajout de Régis en vers 1min, lorsque la troisième guitare fait son entrée. Un truc qui se complète, puis qui se rejoint dès 2min, moment où Quentin et Régis chanteraient la même chose, l'un en clair et l'autre en cri. Je ferai des tests chants pour vous aiguiller si ça vous paraît flou.

Ensuite, gros riff, premièrement sans rien, puis répétition avec du chant (à partir de 2'59). Trois guitares toujours.

Puis vient le moment mélancolique, une seule guitare. Possible d'y rajouter du chant, je ferai un test également. Ca pourrait être pas mal, un peu Neurosis/Cult Of Luna dans l'esprit. Rien n'empêche Quentin de rajouter quelques arpèges sur la répétition (vers euh 3'30).

Puis quand tout le monde repart (il y a bien une troisième guitare, un peu sous-mixée cela dit), les bruitages = solo bruitiste de Quentin, comme tu sais si bien faire. Le passage en dual lead manque un peu de pêche, faudra que je trouve quelque chose (peut-être la batterie).

Enfin, la dernière reprise, à partir de 5min : la batterie est A CHIER, je sais Je pensais à une reprise moins sèche, plus genre : BOUUUUUM Boum. Boum bouboum boum et ça part (enfin, des pêches, puis ça repart en rythme quoi). Y'a pas encore de batterie jusqu'au bout, je sais. Et ça manque également de pêche.

L'idée serait de faire une fin avec deux leads qui se complètent.

A vous de me dire ce qui vous plaît et ne vous plaît pas, et de donner des idées pour une suite éventuelle. Je suis évidemment ouvert à toute suggestion et remarque, et ne prends pas plus la mouche que pour les autres compos si vous avez des critiques

Bien à vous mes loulous,
Etienne


megaupload.com TCJKF134

Le lien, tant qu'à faire !
Une dernière chose : je ne vous donne pas un produit fini, histoire de moins faire poireauter Régis qui attend de mes nouvelles au sujet de ce morceau. J'ai pas fignolé, vous m'excuserez !


Dernière édition par Etienne le Sam 7 Jan - 15:47, édité 1 fois
avatar
Etienne
MASTER TETRIS

Messages : 434
Date d'inscription : 30/11/2010
Age : 29

Voir le profil de l'utilisateur http://tamerectatante.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: 8. Le Vacarme de la ville, le silence des regards

Message  Etienne le Jeu 18 Aoû - 13:14

Modification de la fin : megaupload.com B2O7BEQQ
avatar
Etienne
MASTER TETRIS

Messages : 434
Date d'inscription : 30/11/2010
Age : 29

Voir le profil de l'utilisateur http://tamerectatante.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: 8. Le Vacarme de la ville, le silence des regards

Message  Patrick Cohen le Dim 21 Aoû - 13:03

Etienne, fait passer la toute dernière version, parce que là y'a pas le riff rapide non ?

Sinon je maintiens, je kiffe si ce n'est que je pense qu'il faut adapter la fin à partir de 4'54 en continuant sur ce riff mais en plus catchy, puis en devenant de plus en plus dissonant pour finir sur un truc méga décadent
avatar
Patrick Cohen
MASTER BALLS

Messages : 321
Date d'inscription : 22/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 8. Le Vacarme de la ville, le silence des regards

Message  Etienne le Dim 21 Aoû - 19:52

Bon, les pédés,

voici une dernière version de mon boulot sur niou août. Je pars à Lyon mardi et je vais pas avoir le net pendant quelque temps, puis je vais me mettre à bosser l'agreg comme un malade, donc je vais pas pouvoir avancer les morceaux comme je voudrais.

Donc, ce que je vous propose : chacun bosse sa partie, en y apportant des modifs, etc. Chacun travaille le morceau dans ce qu'il pense être la bonne direction. L'idée étant que dès qu'on se revoit tous ensemble (je l'espère une fois en septembre, avant la tournée d'octobre, sinon au pire pendant la semaine de la Toussaint justement) on puisse essayer les idées des uns et des autres en direct, et fixer une structure, et boucler le morceau. Quand je serai pas là, il serait peut-être mieux de bosser des morceaux que j'ai pas composé principalement. Enfin vous verrez bien.

Je vous ai fait un .rar avec plusieurs pistes : 1) le morceau, et de 2 à 6 chaque instru séparément. L'idée étant qu'il vous suffit d'un séquenceur de base pour recoller les différents trucs dans le sens que vous voulez pour bosser ce que vous voulez. Tempo 98 à la noire, avec accélération à 147 pour le riff rapide et 122 pour la fin.

En parlant de la fin, Régis j'ai gardé le riff final, qui en fait poutre bien. La transition que j'ai faite avec le truc d'avant est pas brillante, mais ma guitare est empaquetée pour Lyon, et la carte-son également, donc je me suis contenté de bricoler avec le déjà enregistré, ce qui limite les possibilités.

Les avis sont toujours les bienvenus, même si je commence à saisir ce qui plaît/plaît moins selon les publics. Perso je pense vraiment qu'il faudrait donner une chance "live" à toutes les parties, quitte à bazarder des trucs ensuite. Je suis pas persuadé que le riff lourd soit mauvais, par exemple : et clairement, c'est une fois testé en répète qu'on pourra se rendre compte d'un truc comme ça, et en particulier pour les batteries qui sont au mieux passables.


Ah, et non, je n'ai pas écrit de tablature, désolé Sad Si tu as besoin d'un coup de pouce pour déchiffrer Régis, je peux essayer de te faire une anti-sèche, mais du coup ça risque de pas être pour tout de suite !


Ze link of ze ouf malade : megaupload.com GDGXPVW4
avatar
Etienne
MASTER TETRIS

Messages : 434
Date d'inscription : 30/11/2010
Age : 29

Voir le profil de l'utilisateur http://tamerectatante.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: 8. Le Vacarme de la ville, le silence des regards

Message  Pingu le Jeu 1 Sep - 15:51

Hey, suis en train de bosser ça en ce moment,
j'arrive à peu près à trouver des accords "variés"..

par contre, indépendamment de ça...
Plus je l'écoute, plus je trouve que quelques notes du lead de l'intro sonne "à côté",
même avec les arrangements originaux, c'est mes oreilles ou bien ? :/
avatar
Pingu
MASTER AWKWARD

Messages : 140
Date d'inscription : 30/11/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 8. Le Vacarme de la ville, le silence des regards

Message  Isaac le Mar 6 Sep - 17:14

Je pensais, après le pont en arpège, une des guitares fait du n'importe quoi, pourquoi ne pas faire ce n'imp avec un saxo? Je pense que ça sonnerait d'enfer et d'après Cisco, Clement en joue super bien.

_________________
"Oeil pour oeil et le monde finira aveugle." (Gandhi)

"Combien se prennent là-haut pour de grands rois
qui seront ici comme porcs dans l'ordure,
laissant de soi un horrible mépris" (Inferno Chant IX)
avatar
Isaac
Grand Schtroumpf
Grand Schtroumpf

Messages : 621
Date d'inscription : 30/11/2010
Age : 26
Localisation : Poitiers

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 8. Le Vacarme de la ville, le silence des regards

Message  Etienne le Jeu 8 Sep - 12:35

Well, you have déjà eu my avis.
avatar
Etienne
MASTER TETRIS

Messages : 434
Date d'inscription : 30/11/2010
Age : 29

Voir le profil de l'utilisateur http://tamerectatante.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: 8. Le Vacarme de la ville, le silence des regards

Message  Patrick Cohen le Mar 20 Sep - 12:19

Au fait, est-on sûr que Romain nous lit, et que par extension il aura écouté la chanson d'ici à samedi?
avatar
Patrick Cohen
MASTER BALLS

Messages : 321
Date d'inscription : 22/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 8. Le Vacarme de la ville, le silence des regards

Message  Etienne le Mar 20 Sep - 16:32

Normalement, oui.
avatar
Etienne
MASTER TETRIS

Messages : 434
Date d'inscription : 30/11/2010
Age : 29

Voir le profil de l'utilisateur http://tamerectatante.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: 8. Le Vacarme de la ville, le silence des regards

Message  Isaac le Jeu 22 Sep - 16:30

Je vous balance un début de paroles, écrites en français pour mieux structurer mes images. Le texte serait celui d'un type paumé dans la ville qui part en trip (drogué?) et ça poserait une réflexion sur la ville qui est animée et l'Homme qui la sert comme un esclave, sans conscience propre, sans voir ses pairs qui meurent dans la masse. Il y a des références à Verhaeren, le poète du XIXème que je vous conseille de lire (les Villes Tentaculaires surtout) pour vous imprégner du thème. La ville-bête donc, qui annihile toute humanité, d'où le vacarme de la ville, par opposition au silence des regards, soit ces gens qui se croisent mais ne se voient pas. Il y aura aussi une référence au Loup des Steppes de Hermann Hesse que j'adore. L'important étant que vous aimiez le thème, sinon j'annule, car à partir de maintenant il me semble logique de construire nos morceaux ensemble comme on le faisait déjà mais aussi de partager la profondeur des textes, d'autant que développer le Gang Scream me parait super.

Donc:

Sous mon regard halluciné
Les couleurs éclatent comme des bulles de vie
Reste un paysage de tours brumeuses
D'où ruissellent des sons indistincts

Monte au ciel inexact une clameur de fer
Qui se disperse en brouillard opaque
Nulle aurore ne perce le vacarme de la nuit
Eternelle et animée, la ville prend vie

Les fourmis s'agglutinent en masse
Ouvrières d'une machine bruyante
Qui marque le rythme de ses éclats de voix
Mais sourds et aveugles sont ses esclaves

Et les voilà qui passent près de moi
En une longue procession macabre
Me frôlent, me bousculent
Hurlant du silence à tout va

Ma vision se trouble, je me sens partir
Des visages masqués me fixent
Me transpercent du silence de leurs regards
Comme l'on observe un insecte

Et je me sens flotter
Comme une statue de plumes
Caressé de toute part comme une idole
Et porté par des bras aux visages invisibles

Mais elles partent en poussière
Ces figures voilées
Et je chute, me dissous
Comme une statue de sel

_________________
"Oeil pour oeil et le monde finira aveugle." (Gandhi)

"Combien se prennent là-haut pour de grands rois
qui seront ici comme porcs dans l'ordure,
laissant de soi un horrible mépris" (Inferno Chant IX)
avatar
Isaac
Grand Schtroumpf
Grand Schtroumpf

Messages : 621
Date d'inscription : 30/11/2010
Age : 26
Localisation : Poitiers

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 8. Le Vacarme de la ville, le silence des regards

Message  Etienne le Sam 1 Oct - 9:42

J'avance pas mal dans la trad, théoriquement je devrais être en mesure de vous proposer quelque chose demain. Comme évidemment je pars d'abord d'une trad fidèle puis je vais bosser le texte indépendamment, il y aura sans doute des trucs perdus/apparus en route, donc faudra me dire ce que vous en pensez Smile


Voici en fait, un peu en avance, une proposition de trad :

I am the frantic beholder
Of colors bursting out like a life in blisters
Uncovering misty towers that spring
Up and out in a soak of sounds inarticulate

The clangor rises up to the uncertain skies
And is melted in thick and liquid fog
No dawn to be felt amid the night-racket
Perpetual and mechanical, the city comes alive

The ants are swarming
Nameless workers of a clattering machine
The rhythmic bellowing at
Her slaves are blind and deaf

Beside me they are marching
A most ghoulish and grim parade
Brushing past me knocking me around
Their screaming is voiceless

My vision is blurring I am flowing away
The maskèd faces are staring
Right though me with a silent glare
I am the dissected insect under their scrutiny

I am blown by the wind
Like a feathery statue
My every inch idolized by their touch
I am borne by their faceless hands

But they are blown to bits
Figures veiled in gray
And I'm falling and dissolving
A mere pillar of salt


Trois petites remarques :
- "night-racket" est un mot forgé pour l'occasion,
- "the rhythmic bellowing at / Her slaves are blind and deaf" est a-grammatical : soit on peut lire "the rhytmic bellowing at her slaves" (ce rythme hurlé à ses esclaves, à peu près) ou "Her slaves are blind and deaf " (ses esclaves sont aveugles et sourds). L'intérêt de cet enjambement grammatical, si l'on veut, est qu'il laisse planer une incertitude quant au sens : à la lire les deux vers d'affilée, on a la sensation bizarre que c'est un peu bancal, ça met presque mal à l'aise, ce qui je trouve peut apporter un vrai plus,
- "maskèd" comporte un accent, qui est la marque d'une prononciation forcée du "-ed" : [masked] au lieu de [maskt]. C'est une question de rythme, mais sans l'appui de la mélodie, je peux difficilement savoir s'il faut privilégier deux syllabes ou une seule.

Voilà ! Pour toute question, s'adresser à ma hotline ouverte du lundi au vendredi de 13h56 à 13h72. Et Régis, je suis à ta dispo pour reprendre des trucs en fonction de comment tu veux te placer rythmiquement Smile
avatar
Etienne
MASTER TETRIS

Messages : 434
Date d'inscription : 30/11/2010
Age : 29

Voir le profil de l'utilisateur http://tamerectatante.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: 8. Le Vacarme de la ville, le silence des regards

Message  Etienne le Dim 2 Oct - 15:45

Hmm ...
avatar
Etienne
MASTER TETRIS

Messages : 434
Date d'inscription : 30/11/2010
Age : 29

Voir le profil de l'utilisateur http://tamerectatante.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: 8. Le Vacarme de la ville, le silence des regards

Message  Pingu le Dim 2 Oct - 19:23

Hmmmmmmmmmmmm...


J'aime bien, y a de jolies images aussi éhé,

Alors mon idée de base pour le passage clean était ça :

I am
surrounded by
emptiness and drawings
of people laughing at people

paper makes a home
that no one can burn
because of the rain and cold

silence makes a hole
that no one could fill
cause of hate and gold

A noise makes the whole
shit sink like sucked
in its own dirt....

la première partie et la dernière partie étant un tantinet caricaturales, je comptais me servir que des deux du milieu mais étant donné que j'écoule pas mes phrase très vite je vais sans doute n'en choisir qu'une, ou alterner de temps en temps et dire tantôt l'une tantôt l'autre... voilà voilà, pareillement si vous avez des remarques hein, à votre bon coeur.


Dernière édition par Lièvre de Mars le Lun 3 Oct - 10:11, édité 1 fois
avatar
Pingu
MASTER AWKWARD

Messages : 140
Date d'inscription : 30/11/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 8. Le Vacarme de la ville, le silence des regards

Message  Isaac le Lun 3 Oct - 8:31

J'aime le troisième paragraphe! Mais il faut surtout chanter celui qui te parle le plus!

_________________
"Oeil pour oeil et le monde finira aveugle." (Gandhi)

"Combien se prennent là-haut pour de grands rois
qui seront ici comme porcs dans l'ordure,
laissant de soi un horrible mépris" (Inferno Chant IX)
avatar
Isaac
Grand Schtroumpf
Grand Schtroumpf

Messages : 621
Date d'inscription : 30/11/2010
Age : 26
Localisation : Poitiers

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 8. Le Vacarme de la ville, le silence des regards

Message  Isaac le Lun 3 Oct - 10:20

Bon, finalement, rythmiquement ça colle bieng!

Je replace le texte avec les passages de chacun et les choeurs. Lorsque c'est en italique c'est avec Etienne, lorsque c'est en gras c'est en choeur.

GUITARE DE REGIS RENTRE

I am the frantic beholder
Of colors bursting out like a life (in blisters)
Uncovering misty towers that spring
Up and out in a soak of sounds (inarticulate)

The clangor rises up to the uncertain skies
And is melted in thick and liquid fog
(No dawn to be felt amid the night-racket)
Perpetual and mechanical, the city (comes alive)

PREMIER RIFF LOURD

The ants are swarming
Nameless workers of a clattering (machine: pas plaçable)
The rhythmic bellowing at
Her slaves are blind and deaf

Beside me they are marching
A most ghoulish and grim (parade)
Brushing past me knocking me around
Their screaming is voiceless

PASSAGE "MATHCORE"

My vision is blurring I am flowing away
The maskèd faces are staring
Right though me with a silent glare
I am the dissected insect under their scrutiny

I am blown by the wind
Like a feathery statue
My every inch idolized by their touch
I am borne by their faceless hands

A PLACER: CHANT CLAIR QUENTIN SUR BREAK ARPEGE

MONTEE DEUX GUITARES

But they are blown to bits
Figures veiled in gray
[And I'm falling and dissolving
A mere pillar of salt]


DERNIER RIFF LOURD

They smell like silence
But their breath echoes in me



_________________
"Oeil pour oeil et le monde finira aveugle." (Gandhi)

"Combien se prennent là-haut pour de grands rois
qui seront ici comme porcs dans l'ordure,
laissant de soi un horrible mépris" (Inferno Chant IX)
avatar
Isaac
Grand Schtroumpf
Grand Schtroumpf

Messages : 621
Date d'inscription : 30/11/2010
Age : 26
Localisation : Poitiers

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 8. Le Vacarme de la ville, le silence des regards

Message  Etienne le Lun 3 Oct - 14:34

Okay, impec. Pour le mot pas plaçable on peut faire du Converge, le jour où on aura les moyens de se payer un livret 12 pages : on fait comme si c'était dans les paroles mais tu le prononces pas épicétou.

Pour ce que je chante/crie sur la première partie, okay, mais justement, je suis censé crier ? Enfin faudra voir ça ensemble, histoire que je sache comment le placer huhu Smile
avatar
Etienne
MASTER TETRIS

Messages : 434
Date d'inscription : 30/11/2010
Age : 29

Voir le profil de l'utilisateur http://tamerectatante.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: 8. Le Vacarme de la ville, le silence des regards

Message  Isaac le Lun 3 Oct - 15:46

Pour les premiers paragraphes ce serait une voix assez space on bossera ça Wink

_________________
"Oeil pour oeil et le monde finira aveugle." (Gandhi)

"Combien se prennent là-haut pour de grands rois
qui seront ici comme porcs dans l'ordure,
laissant de soi un horrible mépris" (Inferno Chant IX)
avatar
Isaac
Grand Schtroumpf
Grand Schtroumpf

Messages : 621
Date d'inscription : 30/11/2010
Age : 26
Localisation : Poitiers

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 8. Le Vacarme de la ville, le silence des regards

Message  Patrick Cohen le Mar 1 Nov - 17:19

Bon alors comme je l'ai exposé à Régis, voici mon avis sur le vacarme :

=> 2 choses principales qui ne me plaisent pas : l'intro, et la transition entre le riff principal et le riff rapide (les petits coups de ride)

1. Pour l'intro, je pense qu'il faudrait la refondre complètement, j'ai une idée que je vais essayer de bosser. Globalement, ca jouerait sur plus de cohérence avec le riff qui suit avec introduction d'un petit motif l'annoncant assez tôt, avec une ambiance proche de celle des couplets de Textures

2. Pour la transition qui me semble toujours très brutale, je pense qu'on pourrait faire quelque chose d'un peu mieux, genre des accords qui bavent avec la batterie qui joue seule le rythme de la batterie d'apres, une petite coupure, et la partie d'après.

Bon dites moi ce que vous voyez de votre côté, mais je pense que pour évoluer cette chanson doit être modifiée !
avatar
Patrick Cohen
MASTER BALLS

Messages : 321
Date d'inscription : 22/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 8. Le Vacarme de la ville, le silence des regards

Message  Isaac le Jeu 3 Nov - 10:43

Je suis open à tout changement.

_________________
"Oeil pour oeil et le monde finira aveugle." (Gandhi)

"Combien se prennent là-haut pour de grands rois
qui seront ici comme porcs dans l'ordure,
laissant de soi un horrible mépris" (Inferno Chant IX)
avatar
Isaac
Grand Schtroumpf
Grand Schtroumpf

Messages : 621
Date d'inscription : 30/11/2010
Age : 26
Localisation : Poitiers

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 8. Le Vacarme de la ville, le silence des regards

Message  Etienne le Jeu 3 Nov - 12:27

Itou. J'aurai même pourquoi pas vu une modif de la structure. A voir avec tes nouvelles idées, Cisco !
avatar
Etienne
MASTER TETRIS

Messages : 434
Date d'inscription : 30/11/2010
Age : 29

Voir le profil de l'utilisateur http://tamerectatante.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: 8. Le Vacarme de la ville, le silence des regards

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum